A QUI PROFITE LA PRIME ?

Dernière mise à jour : juil. 26
















A QUI PROFITE LA PRIME ?

Pour rappel : depuis 2015, le département a remplacé le régime indemnitaire (IFSE), au fur et à mesure de la sortie des textes. L’augmentation a surtout bénéficié aux catégories A, (sauf filière technique ingénieur) exerçant des fonctions d’encadrement. Les autres ont dû se contenter de miettes voire rien ! Ex : les ATTEE n’ont eu aucune augmentation avant décembre 2019.

Ce nouveau régime indemnitaire s’est mis en place sans négociation avec les organisations syndicales !

Résultat : les écarts entre filières, grades et fonctions se sont davantage creusés, accentuant une grande iniquité de traitement salarial.

La CGT et le SNUTER18-FSU ont demandé la réouverture des négociations il y a presque 2 ans. Les assistants sociaux éducatifs ont été reclassés en catégorie A. Il était plus que nécessaire de revaloriser leur régime indemnitaire et par la même occasion celui de l’ensemble des agents.

Nous avons dû attendre jusqu’à juillet 2020 pour obtenir le détail des primes…avec quelques surprises pour certains montants !

Notre objectif était de tendre vers un rééquilibrage entre les filières et les catégories, tâche difficile puisqu’il nous a fallu partir de l’existant…le « HIC » c’est que le Président et son administration avaient pour principal objectif : « la valorisation des fonctions managériales » !!! Tout est dit !!!

Notre proposition a bien sûr été refusée.

Nous avons réussi à négocier une revalorisation globale de 700 000 € mais la répartition proposée par le Président est loin du compte ! Et si cette somme peut paraître importante elle est insuffisante pour arriver à un réel régime indemnitaire équitable.

Après négociation lors du comité technique du 17 novembre, la CGT et le SNUTER18-FSU ont obtenu la réaffectation d’une partie de l’enveloppe en faveur des catégories B et C, déjà fortement lésés.

Malgré ce « geste », le Président et son administration ont maintenu leur position lors du 2ème comité technique du 3 décembre. Ils privilégient les fonctions d’encadrement avec une prime supplémentaire dite de « majoration » :

Majorations annuelles pour : - Le DGS, DGA et directeur de cabinet : mystère ! Pas de réponse ! - Les directeurs : 4000 € - Les adjoints au directeur : 2500 € - Les chefs de services, les responsables MDAS et encadrants techniques : 1600 € puis 1800 € à partir de 2021. ET création d’une nouvelle majoration pour : - Les chefs de projets (catégorie A) : 450 € en 2020 puis 600 € à partir de 2021.

Le SNUTER18-FSU s’est opposé à cette répartition qui favorise une fois de plus les mêmes catégories, qui rappelons - le, bénéficient déjà pour certains : d’un régime indemnitaire confortable, d’un déroulement de carrière plus rapide, d’une NBI « encadrement » ou « technicité », d’un véhicule de service avec remisage ou de fonction, d’un smartphone…et d’autres avantages.

Le SNUTER18-FSU a donc voté CONTRE cette répartition. La CGT s’est abstenue et la CFDT quant à elle, n’a pas pris part au vote indiquant qu’elle n’avait pas travaillé sur la question.

AU FINAL C’EST QUOI l’IFSE ?

Un véritable boulevard pour les employeurs ! Au nom de la libre administration des collectivités…tout est permis !

- Toujours moins de garantie et de visibilité sur nos rémunérations.

- Une individualisation des salaires et de libre exercice de l’arbitraire.

- Des écarts inacceptables entre grades et catégories privilégiant toujours plus les fonctions d’encadrement au détriment des catégories les moins rémunérées.

- Des inégalités territoriales sans précédent pour des grades identiques

Le SNUTER18-FSU rappelle une revendication ancienne mais toujours d’actualité : l’intégration des primes dans le salaire.

ENSEMBLE RESTONS MOBILISES, POUR PLUS DE JUSTICE SOCIALE

REJOIGNEZ LE SNUTER18-FSU.


SNUTER_IFSE_2020
.pdf
Download PDF • 644KB

18 vues0 commentaire